Les compétitions


Danse, artistique, patinage synchronisé

Historiquement, la première discipline qui a été développée dans notre club est la danse. L'artistique et le patinage de groupe sont venus peu de temps après. Nous continuons à enseigner les 3 disciplines car nous avons des entraîneurs complets qui sont pour la plupart toujours compétiteurs. Nous effectuons des stages et des formations pour développer nos techniques.

La compétition n'est pas obligatoire, loin de là. Il faut que cela soit un choix, une volonté car cela demande beaucoup de temps, d'investissement personnel et financier autant pour le patineur, sa famille, les entraîneurs et le club. La famille du patineur doit aussi adhérer à ce projet de vie pour éviter les frustrations (trajets, accompagnements, entraînements, financement, repas de famille...)

Il est important qu'en début de saison chacun fasse part de ses envies et détermine les objectifs à atteindre pour les réajuster au fur et à mesure si besoin est. La première année de compétition ne comporte qu'une ou deux rencontres. Le nombre de rencontres augmente selon la volonté du patineur, l'appui de sa famille et de l'entraîneur.

Qu'est ce qu'une compétition ?

Une compétition met en concurrence un ou plusieurs patineurs qui représentent le club, sa ville, sa région, la France.
C’est une manifestation qui peut durer d’une à plusieurs journées.

Les entraîneurs déterminent en début de saison le niveau du patineur selon les critères définis par le règlement technique national et son âge (disponible sur le site de la fédération FRS). Le niveau du patineur permettra de se présenter à des compétitions régionales, nationales ou internationales.

Certaines compétitions sont sélectives. Par exemple, la finale des Championnats de France de patinage de groupe ou les demi-finales des championnats de France de danse et d'artistique en individuel, répartissent les patineurs selon leurs performances. Cette sélection est à l'appréciation des sélectionneurs nationaux et fixée selon les quotas convenus dans le règlement national.

Le club inscrit les patineurs aux compétitions selon le calendrier de début de saison. Quelques jours avant la manifestation, souvent une semaine avant, le club reçoit le planning et l'adresse précise du gymnase.

Chaque patineur présente son programme devant un jury constitué de 3, 5 à 9 juges, selon l’importance de la compétition.
Les juges basent leurs jugements à partir du règlement établi par la fédération disponible sur le site Internet de la fédération.
La notation se compose d’une note A, technique et d’une note B, de présentation. Les juges effectuent chacun leur classement et le classement final est le résultat des victoires de chaque patineur sur ses concurrents. Le patineur qui a remporté le plus grand nombre de victoires est le vainqueur. Le classement final est diffusé et officialisé lors de son affichage.
Ce sont les entraînements réguliers qui permettront au patineur d'acquérir les techniques et de prendre confiance en lui.

Son programme sera monté sur une musique définie avec son entraîneur (à fournir au plus tôt dans la saison). Le patineur devra répéter plusieurs semaines son programme avant que celui-ci soit parfaitement rôdé.
Le programme n'est pas parfait dès les premières compétitions, il évolue au fur et à mesure des progrès du patineur. Le niveau optimal doit être obtenu pour les compétitions avec sélection ou pour la recherche d'un titre.

La préparation à la compétition, c'est aussi une hygiène alimentaire indispensable à un sportif. Les entraîneurs inculquent quelques conseils durant l'année et pendant les compétitions.

Le jour J, les patineurs s'informent du planning personnalisé par l'entraîneur afin de le respecter scrupuleusement. Aucun retard n'est admis.
Les athlètes s'échauffent : courses, étirements, et répétition de leurs programmes à pieds plats.

Il y a toujours un entraînement avec les rollers prévus afin que chaque patineur prenne connaissance de la piste ainsi qu'un échauffement avant la compétition. En danse, l'entraînement et l'échauffement comportent un passage en musique. En artistique, seul l'entraînement peut comporter un passage en musique et cela dépend du nombre de patineurs participants. En patinage de groupe, le ou les passages en musique se font à l'entraînement, il n'y a pas d'échauffement.

Ensuite c'est la préparation avant la compétition (maquillage, coiffure et habillage). Aprés l'échauffement sans patin, le patineur chausse pour passer en compétition. Ces quelques minutes sont fortes en émotion. Le patineur reçoit ses notes soit dans la zone "kiss and cry" au côté de son entraîneur, soit en milieu de piste pour les équipes.

Durant le week-end ou la journée, les entraîneurs sont responsables du groupe de patineurs participants. Ils organisent les déplacements selon les plannings définis. Pour les parents supporters venus en déplacement, n'hésitez pas à saisir les créneaux hors compétition pour découvrir la région du club organisateur au lieu de trouver le temps long dans les gradins.

De longues heures sont parfois passées dans un gymnase. Les patineurs restent ensemble pour s’encourager mutuellement et développer l’esprit d’équipe.

Durant la ou les journée(s) de compétition, le stress et l’effort sportif créent une fatigue naturelle qui est rapidement compensée par la joie de se retrouver et partager une même passion.

Programme des compétitions

voir le calendrier

Estelle B